Un monde fou, fou, fou

 
 
 

La première, la deuxième... Nos guerres passées n’étaient pas mal du tout. Pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? L’Europe avait calmé ses fièvres auto-destructrices, le Monde se charge de les réveiller. Merci à tous les tyrans, dictateurs et autres hommes forts de la planète.

 

Connerie sans frontières